N2M : Agde tient le cap

(Merci à Benjamin pour l’article)

Ont joué : Sami, Benjamin, Thierry, Kévin, Steve, Cédric, Morad, Karim, Lionel et Christophe.
Entraîneur : Mehrez.

​Dans ce duel de premiers, la MJC des Fleurs s’incline face au leader, Agde, 3 sets à 1.
 
​Dimanche 15h, c’est l’heure d’embarquer, et d’assister à la rencontre : premier contre second, finale de Nationale 2. L’équipe d’Agde se présente comme l’ogre de la poule, n’ayant concédé aucune défaite jusque là. Et dans ce 1er acte, les échanges passent de bâbord à tribord équitablement, sans choisir de navire (12 partout). C’est alors le moment choisi par les Palois pour hisser les voiles. En effet, efficaces en réception-attaque, intraitables en bloc-défense, les Béarnais prennent le large progressivement (18-20 puis 18-23). L’affaire est entendue, les joueurs des Fleurs s’imposent 25-21.

​Mais Agde n’est pas leader sans raison, et ne peut rester sans réaction… C’est le moment de passer à « l’Agde » pour les Héraultais. Posant les mains sur le gouvernail, les visiteurs mènent la barque de la rencontre (5-10 puis 14-18). Côté Palois, ça tangue et ça rame pour rester au contact. JEAN MARIE, le pointu Palois, ne veut pas être le capitaine d’un pédalo en pleine tempête, et tente de trouver la faille. Mais rien y fait… Malgré l’entrée de DIGNAU et BEN TARA, les Béarnais, au creux de la vague, restent à quai 20-25.

​Désormais, pour les Bleus de Pau, il faut repartir en mer, cicatriser les avaries passées et souquer ferme. Avec un orgueil bien trempé, voilà les joueurs des Fleurs qui remontrent leur proue (12-8 puis 17-14). L’armada Paloise vogue à nouveau vers la manche, mais c’est sans compter sur les vieux loups de mer Agathois. Ceux-ci sentant le vent tourner, reforment leurs liens, regroupent les lignes, serrent le jeu (20-20 puis 24 partout). Les deux vaisseaux s’entrechoquent, mais aucun n’est prêt à accepter l’échouement. Au bout du suspens, et après maintes balles de set, c’est la quille pour les visiteurs qui s’imposent in fine 26-28.

​Pour les autochtones, il s’agit désormais de ne pas sombrer, et de ne pas se laisser mener en bateau par la suprématie Agathoise. Se remettant à l’eau, les Béarnais, poussés par les centaines de supporters présents, repartent à l’assaut (11-12 puis 18-15). En tête mais néanmoins fébriles, les Bleus de Pau perdent une fois de plus la boussole, et laissent leurs invités débarquer sur leur flotte (19-20). Les attaques Béarnaises ne font plus mouche, et la vague Héraultaise déferle de plus belle… Des écumes plein les yeux, les Palois doivent accepter le naufrage, et laissent leurs adversaires du jour mettre les voiles 22-25.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :